« Communiquer autrement avec ses salariés, enjeu de la RSE » – Le « pitch »

Dix ans déjà que le Livre vert de la Commission européenne a posé le principe de l’existence d’une Responsabilité Sociétale des Entreprises, « concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire« . De manière claire, les enjeux de développement durable entraient dans le monde de l’entreprise au niveau communautaire.

La communication interne a ainsi toute sa place dans la mise en œuvre des principes de RSE. Elle est une condition nécessaire de mobilisation des acteurs internes sur des démarches de plus en plus médiatisées de la RSE, mais elle doit aussi permettre de mettre en application ces principes visant au meilleur fonctionnement « social » des entreprises. Le risque, à trop la négliger, est la dissonance entre les pratiques internes et l’image de l’entreprise : la communication responsable à l’externe est fortement dépendante d’une action effective en interne bien communiquée afin de garantir sa crédibilité. La demande de transparence notamment, qui est devenue une priorité pour nombre de salariés, nécessite une réflexion sur les moyens employés par les entreprises. Certaines affaires ont montré les dangers inhérents à délaisser cet enjeu central.

« Penser global, agir local ». Les impératifs économiques de rendement, de performance et de productivité, doivent se conjuguer aux questions relatives à la culture d’entreprise, aux exigences de transparence, de participation démocratique et de quête de sens.

C’est sur ce bilan de la RSE, et ses préoccupations en communication interne auquel nous souhaitons vous inviter à débattre, afin de nous interroger ensemble les décisions de demain.

Laisser un commentaire