Jean-Emmanuel PAILLON – Délégué Général à l’administration des ressources et services de l’INRIA

Jean-Emmanuel PAILLON est à la fois haut-fonctionnaire et professionnel de la communication publique. A sa sortie de l’ENA, il a choisi de devenir responsable de la communication externe au ministère de la santé, et a exercé des fonctions managériales pendant 6 ans au sein du service de communication des ministères sociaux. Après avoir pris en charge la fonction communication interne à Bercy pendant deux ans, il est devenu en janvier 2010 Secrétaire général du Service d’information du Gouvernement (SIG). En 2013, Jean-Emmanuel Paillon a rejoint l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) au poste de délégué général à l’administration des ressources et des services. Il a pour mission d’assister le P.-D.G., Michel Cosnard, dans l’organisation et le fonctionnement des activités support et pour la gestion de l’ensemble des moyens mis à disposition de l’institut.

Il est l’auteur de « Comment organiser une campagne de communication publique ? » (La Documentation Française, 1995) et a contribué à l’ouvrage « La communication sur l’Europe – Regards croisés » (CEES, 2007). Ses articles les plus récents portent sur «Performances et indicateurs », « Communiquer la réforme : propagande ou pédagogie ? » publiés dans « La communication publique en pratique » (La Documentation Française, 2008), « Les cadres supérieurs de l’Etat et la communication publique » (revue Administration, 2009) et « La communication interne au sein des services de l’Etat : une fonction en quête de reconnaissance ».
Jean-Emmanuel PAILLON enseigne à l’ENA, à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, au CELSA, en centrant ses enseignements sur l’analyse et le décryptage d’études de cas de communication publique.
Il est par ailleurs membre du conseil d’administration de l’association Communication publique . Au sein de cette association réunissant les responsables de communication des institutions publiques, il est à l’origine de la création du prix récompensant chaque année le meilleur mémoire de communication publique. Au sein de cette même association, il est aujourd’hui très impliqué dans la mise en place du réseau des Jeunes communicateurs publics.