La promotion de la diversité : quels enjeux pour l’entreprise ?

Samira BELKACEM – Aurélie VERNEAU – Léa BOUCHOUCHA – Lucile MUGNIE – Nicoleta CHIRITA

15 JUIN – LA SORBONNE, Salle des Autorités

Date du Petit-déjeuner : 15 juin 2009
Lieu : Salle des Autorités de la Sorbonne

Aujourd’hui, la question de la diversité est devenue fondamentale. Toujours controversée, elle est toutefois est un enjeu sociétal prioritaire. Le lancement de cette Charte pour inciter les entreprises à garantir « la promotion et le respect de la diversité dans leurs effectifs », ou encore la création par voie législative de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE), le 30 novembre 2004, témoignent de cette évolution.

A ce jour, environ 2218 entreprises ont signé la charte de la diversité. Pourquoi choisir de tenir cet engagement ? On constate que face à un consommateur et/ou un citoyen toujours plus informé et averti, les entreprises sont de plus en plus vigilantes à intégrer des préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales. Ainsi, on remarque que la diversité s’affirme de plus en plus comme l’un des référentiels de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise. Cependant, cette volonté de l’entreprise d’être toujours plus responsable vis-à-vis de la société, dans laquelle elle évolue et avec laquelle elle interagit, a-t-elle véritablement une portée ? Comment dissocier l’effet d’annonce de l’engagement concret ?

La question de la diversité fait partie des thèmes de communication privilégiés par de nombreuses compagnies, notamment lors de campagnes de recrutement. Il y a certes un avantage certain pour l’entreprise à jouer sur de telles représentations. Cela lui permet de véhiculer une image d’ouverture, à fort potentiel attractif pour les futurs candidats à l’embauche, les clients et les partenaires. C’est est un élément clé de son positionnement institutionnel.

Cependant, la diversité ne doit pas seulement se concevoir comme une opportunité d’image. Permettre à chacun de s’intégrer dans une entreprise peut assurer une meilleure reconnaissance sociale de tous dans la société. En outre, elle peut devenir un levier de performance et de croissance. Elle peut être une source d’innovation et offrir éventuellement la possibilité à l’entreprise de répondre plus aisément aux attentes générales de la société.

La diversité en quelques mots
Comment expliquer ce qu’est la « diversité » ? Le dictionnaire Larousse (éditions 2005) la définit de la façon suivante : « Caractère de ce qui divers, varié ».

La Charte de la diversité, lancée en octobre 2004, considère qu’appliquée à l’entreprise, elle « désigne la variété de profils humains qui peuvent exister en son sein (origine de pays, de région, de quartier, patronymique, culture, âge, sexe, apparence physique, handicap, orientation sexuelle, diplômes, etc… La liste n’est pas exhaustive). »
La RSE en quelques mots
La notion de RSE, Responsabilité Sociale d’Entreprise, (de l’anglais Corporate Social Responsibility) trouve ses fondements dans le concept de développement durable. Appliquée à l’entreprise, l’équilibre des trois piliers (économique, social, environnement) se traduit par le souci de concilier durablement rentabilité économique et contrôle des impacts sociaux et environnementaux de l’activité.

En France, c’est l’article 116 de la loi NRE (Nouvelles Régulations Economiques, 2002) qui encadre la RSE. S’ajoutent des référentiels européens (« Livre Vert ») et internationaux comme la GRI (Global Reporting Initiative), le Global Compact de l’ONU, les principes directeurs de l’OCDE et la Déclaration de l’OIT. Des normes, labels, chartes et codes de conduite viennent garantir autant que réguler les engagements pris par les entreprises.

Plus d’informations sur http://promotiondiversite.blogspot.com

Laisser un commentaire