Sandrine LEVEQUE

Après des études à Paris 1, et un détour par l’EHESS, Sandrine Lévêque est recrutée comme maîtresse de conférences en science politique à l’université d’Evry en 1997.

En 2001, elle rejoint le DESS communication politique et sociale en tant que vacataire chargé du séminaire de communication sociale. Mutée à Paris 1 en 2003, elle continue à assurer son séminaire et prend la direction du DESS communication Politique et animation locales devenu en 2010, une des options du nouveau master Affaires Publiques.

Sa thèse socio-historique est consacrée à la professionnalisation journalistique au travers l’exemple des journalistes sociaux.

Depuis le début des années 2000, elle travaille sur la mise en œuvre de la loi sur la parité et participe, avec d’autres chercheur-es du Centre Européen de Sociologie et de Science politique (CNRS) auquel elle appartient au groupe de recherche sur l’invention de l’élu-E- qui regroupe plusieurs laboratoires sur la question de la parité en politique.

Actuellement, elle entreprend de nouvelles recherches sur le journalisme engagé, au travers l’analyse des journaux féministes, de la Fronde à Causette.

Laisser un commentaire